Les nouvelles bandes dessinées de 2015

September 23, 2015 | Patrick

Comments (2)

Septembre annonce la fin de l'été; ça peut-être donc une période mélancolique. Or, il y a des raisons de l’apprécier, car c’est en septembre qu’arrivent nos nouvelles bandes dessinées francophones.

Cette rentrée comprend une soixantaine d'œuvres adultes, dont plusieurs m'ont sauté à l'œil. Un fan de Guy Delisle, j’ai réjoui de trouver les trois tomes du Guide du mauvais père, qui mettent ses talents comiques en vedette.

Guide du mauvais père, 1 de Guy Delisle  Guide du mauvais père, 2 de Guy Delisle  Guide du mauvais père, 3 de Guy Delisle

L’aperçu du nom Emmanuel Lepage m’a électrisé, aussi, épié sur la couverture de La lune est blanche. Je fais les louanges d'Un printemps à Tchernobyl et Voyage aux îles de la Désolation à toute opportunité, des formidables récits de voyage. Cette fois-ci, assisté de son frère François, Lepage se penche sur l’Antarctique; ses tableaux sont aussi étonnants que jamais.

La lune est blanche de François et Emmanuel Lepage  Printemps à Tchernobyl d'Emmanuel Lepage  Voyage aux Îles de la désolation d'Emmanuel Lepage

Notre-Dame-des-Lacs de Loisel et Tripp a évoqué des sentiments plus ambigus. Un nouvel épisode de Magasin général! Le dernier épisode de Magasin général! Cette comédie de mœurs, déroulant dans les années vingt à la campagne québécoise, est épatante - j'ai hâte de lire la fin, mais va la manquer terriblement. Ce n'est pas l'unique série qui se termine, non plus: avec Kishinev-des-Fous, Joann Sfar met un terme à Klezmer, sa saga de musiciens juifs en Europe de l'Est. J'espère que 14-18, la nouvelle série de Corbeyran et Le Roux, satisfera mes besoins de feuilleton historique.

Notre-Dame-des-Lacs de Loisel et Tripp  Kishinev-des-fous de Joann Sfar  14-18 de Corbeyran et Le Roux

Passionné des BD biographiques, je suis content de retrouver Glenn Gould de Sandrine Revel et Picasso de Julie Birman et Clément Oubrerie, le quatrième tome de leur série Pablo.

Glenn Gould de Sandrine Revel  Pablo. Tome 4, Picasso de Julie Birmant  et Clement Oubrerie   

Aspic, détectives de l’étrange, m’est intrigant, un polar victorien pimenté du surnaturel et pas mal d’humour; on doit le scénario à Thierry Gloris et les dessins à Jacques Lamontagne. Plus terre à terre mais rien de moins attirant est Maggy Garrisson, une intrigue policière campée à Londres, de Lewis Trondheim et Stéphane Oiry. Enfin, il y a Adam Clarks, un roman d’espionnage de très belle allure de Hautière et Antonio Lapone. Les Soviétiques croient le faire chanter, les services secrets tentent de le menacer. Pourtant, je me doute qu’Adam Clarks, gentilhomme cambrioleur, est plus roublard que ses ennemis ne sachent… J’attends avec plaisir d’explorer cette uchronie ravissante.  

Aspic, détectives de l'étrange de Thierry Gloris et Jacques Lamontagne   Maggy Garrisson de Lewis Trondheim et Stéphane Oiry   Adam Clarks de Lapone et Hautière


Voici mes raisons pour apprécier le septembre. Visitez la liste compréhensive des bandes dessinées nouvellement acquises pour trouver les vôtres.

Comments