1984 ne sera plus l'autre 1984

April 14, 2015 | Louis

Comments (1)

Le passé n'est pas mort. Il n'est même pas passé.

                                                - William Faulkner

Cover image of "Hongrie-Hollywood Express" Cover image of "Mayonnaise" Cover image of "Pomme S"

En février et mars 2015, j'ai lu la trilogie 1984 [Hongrie-Hollywood Express; Mayonnaise; Pomme S] d'Éric Plamondon, publiée aux éditions Le Quartanier.

Oui, je sais, qu'est-ce que ça peut vous faire?!

Rien, évidemment, sauf que moi, suite à cette lecture, j'avoue de façon un peu clichée que cette trilogie aura marqué ma vie.

Picture of a page with partial text Picture of a page with partial text Picture of a page with partial text

----------

Je crois qu'Éric Plamondon est obsédé par la subjectivité, plus spécifiquement, la valeur de notre propre subjectivité. Comment valoriser ce qu'on vit , ,, .

Surtout que plus le la vieilli, plus on ne le reconnait pas. C'est aussi vrai pour nous que pour des gens célèbres comme Johnny Weissmuller, Richard Brautigan, et Steve Jobs.

On oublie en se contant des histoires de ce qu'on a oublié.

Picture of a page with partial text Picture of a page with partial text Picture of a page with partial text

----------

Gabriel Rivage, l'alter ego de Plamondon, décrit la naissance et l'enfance de son fils, ses réactions en tant que nouveau père.

C'est beau, c'est touchant, c'est de la tendresse et de l'émerveillement comme je les connais.

Oui, moi aussi j'ai un jeune fils.

Picture of a page with partial text Picture of a page with partial text Picture of a page with partial text

----------

Les courts chapitres des trois livres de la trilogie sont composés d'anecdotes, d'observations, de coïncidences, de poèmes, de jeux de mots, de grandes vérités et de petits riens, comme un bric-à-brac cosmique ressemblant drôlement à la vie qu'on connait.

Ironiquement, pour une série de livres sans vraie histoire et légèrement centrée sur les vies de Weissmuller, Brautigan, et Jobs, la trilogie nous laisse avec une impression de liens infinis entre le passé et aujourd'hui, nos ancêtres et nous, chaque couche d'existence, chaque subjectivité, chaque idée ayant vécu quelques secondes dans la tête d'un humain.

En nous écrivant le désordre des moments éparpillés de la vie, Plamondon nous montre le tissage presque imperceptible, le cause et effet, qui nous définit, nous explique.

Picture of a page with partial text Picture of a page with partial text Picture of a page with partial text

----------

Qui êtes-vous? D'où venez-vous? Qui sont vos ancêtres, physiques et philosophiques? Quelles circonstances presque surnaturellement survenues ont mené à votre naissance?

Si, Si, Si, Si, Si, Si, Si.

D'une vie complexe à rien du tout, il y a une constellation de "si."

Bizarre que trois petits livres me fassent penser à ça.

----------

Picture of 3 books in 1984 trilogie

Il faut lire la trilogie 1984.

Je ne suis pas le seul à le dire -- allez-y en ligne et lisez les critiques québécoises et françaises si élogieuses. Éric Plamondon est un des meilleurs auteurs canadiens écrivant en ce moment. C'est précieux, un bon auteur canadien.

Si vous n'êtes que pour en lire un des trois, je vous conseille de lire le dernier, Pomme S. Ce livre sur Jobs est le mieux réussi, le plus touchant aussi.

Mais c'est aussi vrai que j'ai un faible pour les auteurs qui aiment écrire sur une terrasse, entouré d'une humanité que nous ne cesserons jamais de raconter...

*

Comments