Toronto Public Library Homepage

This page has been archived and is no longer updated.

Gaston Tremblay @ Bibliothèque de référence de Toronto

August 31, 2015 | Peter K | Comments (0) Facebook Twitter More...

Gaston Tremblay
Photo: Annik de Caruffel

Ce fut un vrai plaisir de découvrir l'œuvre de Gaston Tremblay qui est notre écrivain en résidence.
Il est l’auteur d’une large palette d’écritures : romans, poèmes, récits autobiographiques, journal, essais et analyses critiques.

 

Il puise son inspiration dans l’Ontario français comme espace linguistique et culturel pour explorer l'identité franco-ontarienne, en s’appuyant sur des sujets universels, en particulier l'immensité de la nature et d’émotions profondes d’individu. Son choix de la forme littéraire dépend de ses engagements artistiques ou intellectuels.

Ses livres sont disponibles dans plusieurs succursales de la Bibliothèque publique de Toronto.

 

51sURF2erML._AA160_       11552-f        365438-f        394601-f

422366-f       424562-f        1275519-f        1384507-f



Partir de l'idée que la voix et personnalité d’auteur dévoilent son univers littéraire et dans l’esprit que l’écriture s’apprenne dans les rencontres qui inspirent, on vous propose trois évènements exceptionnels avec Gaston Tremblay à la Bibliothèque de référence de Toronto.

Gaston Tremblay discutera de l'autofiction dans ces quatre romans samedi 3 octobre, 14h – 16h.

Il animera la table ronde sur la littérature franco-ontarienne mardi 10 novembre, 18h30 - 20h30.

Il va également donner un atelier de création littéraire interactif samedi 10 octobre, 10h - 12h.

 

Dans des mois d'octobre et de novembre, Gaston Tremblay serait disponible au service d'évaluation de manuscrits en français que vous pouvez lui soumettre entre le 1er et le 30 septembre pour obtenir une évaluation ou une critique de vos écritures. 
Dans ce cadre, il achèvera son nouveau recueil de poésie, « D'Amour et de turbulences » qui sera publié prochainement. 

 

Tous les évènements et activités sont gratuits.
Vous êtes cordialement invités. 

Contact:  Languages and Literature Department, Toronto Reference Library. 

Tel: 416-393-7085

Courriel: trllanglit@torontopubliclibrary.ca



Les Prix littéraires Trillium : une célébration des auteurs de l’Ontario

June 3, 2015 | Patrick | Comments (0) Facebook Twitter More...

Les finalistes au Prix littéraire Trillium, le grand prix littéraire de l’Ontario, ont été dévoilés mercredi dernier.  Le prix récompense des auteurs francophones de notre province pour l’excellence littéraire;  une bourse supplémentaire attribuée aux éditeurs des gagnants soutient le marketing and la promotion.

La diversité de la communauté française de l’Ontario se reflète dans les finalistes – on trouve des écrivains métis, ontariens, nés au Québec ou ailleurs dans la Francophonie. Des nouveaux talents et des auteurs chevronnés sont tous deux représentés, aussi.  

Cinq œuvres vont être considérés pour le prix littéraire Trillium :

  Clinique de Martine Batanian  De Marie de l'Incarnation à Nelly Arcan de Patricia Smart J'irai danser sur la tombe de Senghor de Blaise Ndala Violoncelle pour lune d'automne de Michel Dallaire Le Vol de l'ange de Daniel Poliquin

Clinique de Martine Batanian
De Marie de l’Incarnation à Nelly Arcand de Patricia Smart
J’irai danser sur la tombe de Senghor de Blaise Ndala
Violoncelle pour lune d’automne de Michel Dallaire
Le vol de l’ange de Daniel Poliquin

Deux auteures sont en lice pour le Prix du livre d’enfant :

Larouspiol suivi de Les enfants du ciel de Diya Lim Mauvaise mine de Micheline Marchand

Larouspiol suivi de Les enfants du ciel de Diya Lim
Mauvaise mine de Micheline Marchand  

Si vous aimeriez rencontrer ces talents, une soirée de lectures d’auteurs aura lieu mardi 16 juin 2015, au Salon Appel de la Bibliothèque de référence de Toronto. Plusieurs des finalistes y participeront, ainsi que les finalistes au Trillium Book Award et au Trillium Book Award for Poetry, les catégories anglophones de cette année. La soirée est bilingue, gratuite et ouverte au public; les portes ouvriront à 18 h 30 et les lectures d’auteurs commenceront à 19 h. Or, c’est nécessaire de réserver un billet en avance; vous pouvez obtenir le vôtre ici. Les lauréats ou lauréates seront annoncés le lendemain, mercredi 17 juin 2015.

1984 ne sera plus l'autre 1984

April 14, 2015 | Louis | Comments (1) Facebook Twitter More...

Le passé n'est pas mort. Il n'est même pas passé.

                                                - William Faulkner

Cover image of "Hongrie-Hollywood Express" Cover image of "Mayonnaise" Cover image of "Pomme S"

En février et mars 2015, j'ai lu la trilogie 1984 [Hongrie-Hollywood Express; Mayonnaise; Pomme S] d'Éric Plamondon, publiée aux éditions Le Quartanier.

Oui, je sais, qu'est-ce que ça peut vous faire?!

Rien, évidemment, sauf que moi, suite à cette lecture, j'avoue de façon un peu clichée que cette trilogie aura marqué ma vie.

Picture of a page with partial text Picture of a page with partial text Picture of a page with partial text

----------

Je crois qu'Éric Plamondon est obsédé par la subjectivité, plus spécifiquement, la valeur de notre propre subjectivité. Comment valoriser ce qu'on vit , ,, .

Surtout que plus le la vieilli, plus on ne le reconnait pas. C'est aussi vrai pour nous que pour des gens célèbres comme Johnny Weissmuller, Richard Brautigan, et Steve Jobs.

On oublie en se contant des histoires de ce qu'on a oublié.

Picture of a page with partial text Picture of a page with partial text Picture of a page with partial text

----------

Gabriel Rivage, l'alter ego de Plamondon, décrit la naissance et l'enfance de son fils, ses réactions en tant que nouveau père.

C'est beau, c'est touchant, c'est de la tendresse et de l'émerveillement comme je les connais.

Oui, moi aussi j'ai un jeune fils.

Picture of a page with partial text Picture of a page with partial text Picture of a page with partial text

----------

Les courts chapitres des trois livres de la trilogie sont composés d'anecdotes, d'observations, de coïncidences, de poèmes, de jeux de mots, de grandes vérités et de petits riens, comme un bric-à-brac cosmique ressemblant drôlement à la vie qu'on connait.

Ironiquement, pour une série de livres sans vraie histoire et légèrement centrée sur les vies de Weissmuller, Brautigan, et Jobs, la trilogie nous laisse avec une impression de liens infinis entre le passé et aujourd'hui, nos ancêtres et nous, chaque couche d'existence, chaque subjectivité, chaque idée ayant vécu quelques secondes dans la tête d'un humain.

En nous écrivant le désordre des moments éparpillés de la vie, Plamondon nous montre le tissage presque imperceptible, le cause et effet, qui nous définit, nous explique.

Picture of a page with partial text Picture of a page with partial text Picture of a page with partial text

----------

Qui êtes-vous? D'où venez-vous? Qui sont vos ancêtres, physiques et philosophiques? Quelles circonstances presque surnaturellement survenues ont mené à votre naissance?

Si, Si, Si, Si, Si, Si, Si.

D'une vie complexe à rien du tout, il y a une constellation de "si."

Bizarre que trois petits livres me fassent penser à ça.

----------

Picture of 3 books in 1984 trilogie

Il faut lire la trilogie 1984.

Je ne suis pas le seul à le dire -- allez-y en ligne et lisez les critiques québécoises et françaises si élogieuses. Éric Plamondon est un des meilleurs auteurs canadiens écrivant en ce moment. C'est précieux, un bon auteur canadien.

Si vous n'êtes que pour en lire un des trois, je vous conseille de lire le dernier, Pomme S. Ce livre sur Jobs est le mieux réussi, le plus touchant aussi.

Mais c'est aussi vrai que j'ai un faible pour les auteurs qui aiment écrire sur une terrasse, entouré d'une humanité que nous ne cesserons jamais de raconter...

*

Un après-midi avec Daniel Poliquin

April 4, 2015 | Patrick | Comments (0) Facebook Twitter More...

Daniel PoliquinLe Vol de l'ange de Daniel Poliquin

Le grand écrivain ontarien Daniel Poliquin sera l’invité de la bibliothèque Northern District samedi 11 avril, 14h.

Avec de nombreuses distinctions et plusieurs livres à son actif, des traductions ainsi que des romans, Poliquin est un des auteurs les plus importants au Canada contemporain. Dans ce programme, il discutera de son dernier roman, Le Vol de l’ange, une histoire des encans humaines de Nouveau-Brunswick au début du vingtième siècle.  

Le programme est gratuit et sera présenté en français.

MaBiblioNumérique à la bibliothèque publique! Téléchargez des livres en français gratuitement

March 23, 2015 | Patrick | Comments (0) Facebook Twitter More...

La Bibliothèque publique de Toronto vient de lancer MaBiblioNumérique, une plate-forme pour télécharger des livres numériques en français gratuitement.

La page d'accueil de MaBiblioNumérique

Vous y trouverez des livres pour les enfants, ados, et adultes, de la littérature ainsi que des œuvres documentaires. Jusqu’à 10 livres peuvent être empruntés en même temps; à l'instar de nos livres en papier, la période de prêt est de 21 jours. Or, nos livres numériques disparaîtront d’office à la date d'expiration: c'est donc impossible d'encourir des amendes.

Voici ce dont vous avez besoin pour utiliser MaBiblioNumérique :

1. Une carte de bibliothèque de la Bibliothèque publique de Toronto.

2. Un identifiant Adobe, disponible gratuitement de leur site web.

3. Un logiciel gratuit spécifique à votre appareil.

Lirez-vous avec un ordinateur ou Kobo? Veuillez installer Adobe Digital Editions.  

Votre appareil est un Sony eReader? Vous avez besoin de  l'application Reader de Sony.

Vous utiliserez un Android, un iPhone ou un iPad?  Ici, il y a deux consignes. En premier, prière de télécharger l’application Bluefire Reader. Ensuite, avant d'ouvrir un livre téléchargé de MaBiblioNumérique, précisez que vous aimerez utiliser l'application Bluefire Reader, et non pas l'application OverDrive.

Avec les iPads, ouvrez les livres avec Bluefire Reader, et non pas OverDrive
Passé ces préliminaires, il ne restera qu’à trouver de quoi lire. La sélection ne vous laissera pas sur votre faim:

      Il pleuvait des oiseaux de Jocelyne Saucier La nageuse au milieu du lac de Patrick Nicol  La peur du loup-Tome 1 d'Annie Lemieux-Gaudrault Terminus radieux d'Antoine Volodine
     Amos Daragon-Trilogie 1 de Bryan Perro La vie compliquée de Léa Olivier de Catherine Girard-Audet C'est la faute à Ovechkin de Luc Gélinas Gare au Lou d'Émilie Rivard
     Des zesty de bons petits plats d'Erwan Gire Le cerveau en 30 secondes d'Anil Seth Montcalm et Wolfe de Roch Carrier Préparer sa retraite de Rémi Maillard

Avez-vous des questions? Vous trouverez des guides bilingues pour tous les appareils sur la page d’Aide générale de MaBiblioNumérique. Et ne vous gênez pas non plus pour contacter Answerline, ni votre bibliothèque locale.

En jouant, il me sauve

March 15, 2015 | Louis | Comments (0) Facebook Twitter More...

FullSizeRenderJ'ai vécu des périodes de grande solitude au début de ma vingtaine. J'étais étudiant dans une ville où je connaissais peu de gens. Je passais mon temps à lire et à flâner, et ces activités ne m'encourageaient point à socialiser.

Au creux de mes plus pénibles solitudes, un homme m'a souvent consolé, m'a offert le rappel de ce qu'il y a de plus beau dans la vie. Je lui dois une immense reconnaissance.

Nous ne nous sommes jamais rencontrés. Je sais à peine à quoi il ressemble, ayant vu une ou deux de ses photos. Nous ne nous sommes jamais parlé, jamais écrit. Il ne sait même pas que j'existe.

Mais il a joué pour moi. Il joue, à n'importe quelle heure, n'importe qu'elle saison, n'importe qu'elle situation, pour moi et mon âme.

Si vous avez été étudiant (avec peu d'argent en poche!) à la fin du 20e siècle, et si vous avez acquis des disques de musique classique avant l'ère du "streaming", vous avez sans doute découvert la maison de disque Naxos. Et si vous achetiez Naxos et aimiez la musique classique pour piano, vous avez certainement rencontré Jenö Jandó.

Pianiste hongrois ayant enregistré plus de 40 disques pour Naxos, Jenö Jandó est un des piliers de cette maison de disques. Son nom est synonyme de qualité, d'expertise, d'émotions. Un disque mérite d'être écouté si son nom est affiché sous le nom du compositeur.

Certains diront qu'il y a de bien meilleurs pianistes. Qu'il ne joue pas avec perfection certains compositeurs. Ils ont probablement raison, ces experts.

Mais pour moi, Jandó reste mon préféré. Il n'a pas besoin d'être parfait, ni une vedette comme un Lang Lang. Il a été là dans les moments sombres de ma vie et il est toujours là quand j'en ai besoin.

Si vous vous sentez seul, ou si vous adorez la musique classique pour piano, découvrez ces merveilleux disques de Jenö Jandó en passant par la bibliothèque numérique de Naxos (Naxos Digital Library), disponible gratuitement avec votre compte de la bibliothèque.

Voici quelques suggestions :

Bach / Well-Tempered Clavier Book 1 Haydn / Complete piano sonatas Liszt / Transcendental Studies Schumann / Piano works (Papillons, Carnaval) Grieg and Schumann / Piano concertos Beethoven / Piano sonatas volume 4

Mozart / Piano sonatas volume 1 Kodaly / Music for Cello, Volume 2 Bartok / Mikrokosmos (complete) Liszt / Hungarian Rhapsodies, volume 1 Brahms / Clarinet trios and clarinet quintet Dohnanyi / Sonata for cello and piano Haydn / Seven last words of our saviour on the cross (piano version) Mussorgsky / Pictures at an Exhibition


Je vous souhaite de belles découvertes!

Des romans pour célébrer la Semaine de la Francophonie

March 5, 2015 | Patrick | Comments (2) Facebook Twitter More...

Du 20 au 28 mars, Toronto va célébrer la Semaine de la Francophonie, un festival de la culture francophone. Des programmes auront lieu à de nombreux organismes culturels – certains sont payants, mais pour la plupart les programmes sont gratuits. La bibliothèque participera aussi : Pinocchio dans ma valise, un spectacle familial gratuit, sera monté à la Bibliothèque centrale de North York dimanche 22 mars, 14 h, dans l’auditorium.

Pinocchio dans ma valise

Aimeriez-vous ajouter une dimension littéraire à vos célébrations?

En 2014, le Prix des Cinq Continents de la Francophonie a été attribué au journaliste algérien Kamel Daoud pour Meursault, contre-enquête. Ce premier roman raconte l’histoire du frère de l’Arabe, tué dans L’étranger de Camus. Le Prix Femina a aussi été remporté par une œuvre francophone, Bain de lune. Yanick Lahens, une écrivaine chevronnée, y présente le conflit entre deux familles dans son Haïti natal.

Cependant, des romans francophones figurent régulièrement dans nos nouvelles acquisitions – pas seulement des lauréats! Voici un échantillon d’autres œuvres remarquables, récemment acquises :

  • Ce que murmurent les collines, un recueil de nouvelles de la romancière rwandaise Scholastique Mukasonga;
  • Dans la gueule de la bête, l’histoire d’une jeune fille juive cachée en Liège pendant la deuxième guerre mondiale, mise en scène par l’auteur belge Armel Job;
  • Mes contes de Perrault, du grand écrivain marocain Tahar Ben Jelloun, qui installe dix contes de Perrault dans un contexte arabe ;
  • Tram 83, premier roman du congolais Fiston Mwanza Mujila, qui plonge le lecteur dans la langue et l’énergie de sa patrie;
  • La Trinité bantoue, de l’auteur camerounais Max Lobe, récit d’un Bantou installé en Suisse, face au chômage, à la mortalité, et aux problèmes sentimentaux;
  • Voyageur malgré lui, où Minh Tran Huy raconte le drame d’une famille vietnamienne bousculée par l’Histoire, inspiré par ce que la sienne a vécu.

Je vous souhaite une excellente Semaine de la Francophonie !

Meursault, contre-enquête de Kamel Daoud  Bain de lune de Yanick Lahens Ce que murmurent les collines de Scholastique Mukasonga Dans la gueule de la bête d'Armel Job
Mes contes de Perrault de Tahar Ben Jelloun Tram 83 de Fiston Mwanza Mujila Trinité bantoue de Max Lobe Voyageur malgré lui de Minh Tran Hui

Houellebecq : honnêteté et sincérité

February 19, 2015 | Louis | Comments (4) Facebook Twitter More...

Houellebecq plate

Michel Houellebecq me donne l'impression d'un grand frère.

J'ai souvent de la difficulté à le prendre au sérieux, comme un grand frère qui dit des vulgarités pour faire rire, qui scandalise les adultes par son manque de tact, de neutralité, qui prend plaisir à dire des vérités odieuses. Un grand frère qui a vu beaucoup plus de choses que moi, et qui peut adopter une vision blasée et cynique du monde sans paraître faux, ridicule.

Et précisément, parce qu'il a vu et comprit bien des choses en ce monde, je lui dois le respect qu'on montre envers un grand frère, surtout un grand frère prêt à partager les richesses de ses observations. Je les prends avec un grain de sel, mais je veux les entendre tout de même. Qui sait? Peut-être que le grand frère a raison?

Allez-vous lire Soumission, le dernier du grand frère? Il semble que la France entière se croit obligée de le lire (même François Hollande a avoué qu'il le lirait prochainement, qu'il doit le lire). Je l'ai terminé il y a quelques jours et j'y pense encore beaucoup.

Loin de moi de vous influencer avec ce blogue, de vous dire si oui, c'est un incontournable, ou non, c'est de la pourriture.

Étant donné la tempête médiatique qui a accompagné la sortie du livre (causé en grande partie par les évènements horrifiques aux bureaux de Charlie Hebdo), vous savez sans doute les thèmes principaux du livre, ou au moins son idée principale : l'élection démocratique d'un parti musulman en France et ce qui s'ensuit à tous les niveaux de société.

On parle de "fable" dans la veine d'un 1984. Houellebecq nie tout engagement politique, et repousse l'accusation qu'il aide, directement ou indirectement, à légitimer les craintes des partis d'extrême droite en France. Ce n'est qu'une fiction qui ose considérer ce qui semble impossible, effrayant pour beaucoup de monde, qui expose un racisme bien trop évident dans les relations entre Français et musulmans.

C'est un livre à thèse, un livre qui nous force à prendre position. Cela en soi est rafraichissant, étant donné la grande majorité des livres publiés ces temps-ci qui ne cherchent qu'à divertir, qu'à être beau, bon, banal.

Ultimement, je parie que votre opinion du livre sera determinée par votre perception de Houellebecq lui-même.

Il sera question de la différence entre l'honnêteté et la sincérité. Accepterez-vous l'honnêteté du texte, sa lumière crue et clinique illuminant la vulgarité, la solitude, et l'angoisse de nos vies en sociétés occidentales contemporaines?

Et accepterez-vous surtout la sincérité de Houellebecq de jouer avec ces idées provocantes pour des gains philosophiques et littéraires seulement? Pas par désir de choquer les bourgeois et faire frémir les xénophobes, au grand bénéfice des ventes?

Comme un grand frère qui raconte des escapades inventées à son petit frère, je ne doute pas de l'honnêteté des actes et des circonstances que décrit Houellebecq dans son livre (le monde est comme il est, après tout, aucun besoin de se mettre la tête dans le sable). Mais j'ai mes doutes quand à la sincérité du raconteur. Je crois que mon grand frère aime faire penser par-dessus tout. Qu'il veut nous faire penser autrement, et à des choses que nous préférons ignorer.

Et c'est peut-être ça, en fin de compte, le plus grand avantage d'avoir un grand frère comme Houellebecq.

*

La marque Modiano

October 15, 2014 | Louis | Comments (0) Facebook Twitter More...

Avec un Modiano en Folio dans ma poche, je peux traverser toutes les villes du monde, je peux vaincre la nuit. Il est là, médicament de 200 pages, cigarettes à souvenirs, flacon de mélancolie.

  Paris

Modiano -- ce n'est pas une vingtaine de romans, c'est un crépuscule, un effort contre l'oubli, une lassitude envers la folie du monde. Ce sont des paroles chuchotées à la pénombre, une narration intime d'un journal privé, des souvenirs qui n'ont plus d'impact, plus d'importance.

  Paris

On aime Modiano comme on s'éprend d'un vieux café dans un coin négligé de la ville, comme on aime une peinture d'un artiste anonyme, comme on revient auprès d'un lac, d'un gîte, d'une forêt qui ne sont sur aucune liste des choses à voir.

  Paris

Modiano, c'est une marque. C'est une des grandes accusations de ses détracteurs -- il ne fait qu'écrire le même livre. Justement, en voilà sa beauté, son mérite, notre impression de le retrouver et de se retrouver chaque fois qu'on commence un de ses romans et que nous replongeons dans cette atmosphère si unique à lui.

  Paris

La marque Modiano : celle qui marque ses lecteurs tout autant qu'une lecture de Proust, de Perec, de Gracq. Celle qui convertit de simples lecteurs en défenseurs du projet Modiano, projet littéraire de toute une vie, projet indifférent aux modes, à la renommée, à la critique. Projet qui semble une quête pour une forme spéciale de vérité, un refus d'oublier les négligés, les faibles, les innocents, les disparus.

  Paris

Bien sûr, il y a des Modianos préféré : Le Modiano du début, acerbe, accusateur, innovateur. Le Modiano de l'Occupation. Le Modiano de la guerre d'Algérie. Le Modiano des souvenirs. Le Modiano de la mélancolie. Le Modiano enquêteur des vies brisées par l'Holocauste. Le Modiano d'un Paris qui n'existe plus, qui n'a peut-être jamais existé. Le Modiano des romans où rien ne se passe, mais où l’on sent le passé qui nous frôle.

  Paris

Et à chaque effort de médiatisation, à chaque entrevue à la télévision où Modiano semble à bout de force, incapable de terminer ses phrases, où il n'arrive jamais à condenser son projet littéraire en platitudes, nous l'acclamons, nous le respectons de plus en plus. Comment exprimer la complexité de la vie, comment prétendre à une objectivité que nous n'avons pas? Modiano, humble et sincère, n'est chez lui que dans ses livres.

  Paris

Portez Modiano dans la poche de votre manteau. Laissez de côté vos Roth et Murakami. Lisez-le et soyez séduit.

 

Modiano, 1969 - photo de D.R.
Modiano, 1969 - Photo de D.R.

Les finalistes aux Prix littéraires du Gouverneur général

October 10, 2014 | Patrick | Comments (0) Facebook Twitter More...

Les finalistes aux Prix littéraires du Gouverneur général ont été dévoilés mardi 7 octobre.

Certains sont disponibles déjà aux succursales, les autres seront sous peu. Voici sont les finalistes au catégorie des romans français :

Bondrée d'Andrée Michaud C'est le coeur qui meurt en dernier de Robert Lalonde Le feu de mon père de Michael Delisle L'orangeraie de Larry TremblayPourquoi Bologne d'Alain Farah

Bondrée d'Andrée Michaud

C'est le coeur qui meurt en dernier de Robert Lalonde

Le feu de mon père de Michael Delisle

L'orangeraie de Larry Tremblay

Pourquoi Bologne d'Alain Farah

Le lauréat ou la lauréate sera annoncé le 18 novembre.

Bienvenue sur le blogue en français de la bibliothèque publique de Toronto. Vous y trouverez de l’information sur les programmes, collections et services en français dans vos bibliothèques, ainsi que sur les événements dans la communauté et des nouvelles de la Francophonie.